islande
islande

Visite de la côte Sud de l’Islande

Nous partons aujourd’hui pour une excursion assez longue avec la compagnie Gray Line. Le temps sur la côte Sud est plus clément. Il y a beaucoup moins de monde qu’à Reykjavik. Nous avons une journée magnifique, ensoleillée avec une température idéale de 1 ou 2 degrés pour un mois de janvier.

Skógafoss

Notre 1er arrêt nous mène à Skógafoss, non loin du fameux et célèbre volcan au nom imprononçable Eyjafjallajökull. Cette cascade est l’une des plus visitées d’Islande. Elle est située dans le village de Skögar et à 34 km du joli village de Vik.

La cascade tombe de 62 mètres et large de 25 mètres. Un escalier situé sur la droite permet de se retrouver en haut de la colline, au-dessus de la cascade. Il faut compter une bonne vingtaine de minutes pour monter.

Skógafoss

Le soleil et l’eau provoquent l’apparition d’un arc-en-ciel.

cascade Skógafoss vu du haut

Une légende est associée à cette cascade. On raconte qu’un trésor viking se trouverait caché derrière la cascade. Un enfant du pays aurait trouvé le coffre rempli de pièces d’or. L’enfant ne put en prendre qu’une poignée qui serait désormais entreposée au musée de Skógar.

skogafoss waterfall
chute skógafoss islande

Le village de Vík í Mýrda (Vik)

Notre seconde étape nous mène au charmant village de Vík í Mýrdal ou Vik. Ce petit village de la côte sud est situé à 187 km de Reykjavik et c’est une étape obligatoire lors de la visite de la côte sud. C’est le village le plus au Sud de l’Islande.

Eglise Vík í Mýrdal
L’église de Vik

Vik est une attraction à plusieurs niveaux. Tout d’abord, c’est une localité avec des commerces et des maisons alors qu’autour il n’y a rien sur des kilomètres. On y découvre ici un paysage de toute beauté. Ce village est situé près de la mer, entouré de falaises. Sa petite église sur la colline domine le village.

vík í mýrdal islande

Près de ce village se trouve le volcan Katla qui est le plus actif de l’île. De par sa situation géographique, la région de Vik est aussi réputée pour être la plus pluvieuse du pays mais nous avons eu de la chance car il faisait un temps magnifique.

statue vík í mýrdal islande

Sur la plage de sable noir, la vue sur les Reynisdrangar, les rochers des Trolls est splendide et semble presque irréel. Selon le folklore islandais, ce serait des trolls que le jour aurait transformé en rochers.

Reynisdrangar à vík í mýrdal islande
sable noir vík í mýrdal islande
cheval sur la plage de sable noir à vík í mýrdal islande
plage de sable noir vík í mýrdal islande
La belle plage de sable noir de Vik

La plage de Reynisfjara

Nous poursuivons notre route pour nous arrêter non loin de Vik, à Reynisfjara. Cette plage de sable noir est issue de l’éruption du volcan Katla qui se trouve à proximité. De là, nous avons une splendide vue sur Dyrhólaey, une petite péninsule composée d’une arche.

plage de Reynisfjara
Dyrhólaey

Vue sur les Reynisdrangar ou les rochers des Trolls : ce sont des colonnes de basalte que l’on voyait depuis Vik.

Plage de sable noir de Reynisfjara

La grotte ressemble à une maison avec une cheminée, sans doute la demeure d’un troll 🙂

grotte de Reynisfjara

Cette plage de sable noir est magnifique et est l’une des plus belles et des plus photographiées au monde. Elle semble calme et paisible. Une illusion…

reynisfjara black sand beach

En effet, on nous avait prévenus. Il ne faut jamais tourner le dos à l’océan. Pourtant, nous en avons fait les frais et avons eu les pieds trempés alors que nous étions prévenus.

Cet endroit est très dangereux et l’un des plus meurtrier du pays. Les vagues submersibles sont tellement rapides et imprévisibles qu’elles submergent et entrainent les touristes imprudents.

reynisfjara plage

Ces colonnes de basalte géométriques sont étonnantes et c’est un des lieux les plus photographiés d’Islande.

Elles permettent d’accueillir de nombreux oiseaux marins et de macareux qui nichent sur les hauteurs. C’est une zone de nidification. Nous n’avons pas vu de macareux (ou puffins en anglais) car ils migrent en hiver.

Glacier Sólheimajökull

Notre prochaine étape est une petite merveille, une de plus. Nous nous rendons sur le glacier Sólheimajökull pour une visite.

Le soleil se couche vite en hiver et le jour ne pointe son nez que quelques heures. Notre groupe se dirige vers le glacier.

Glacier Sólheimajökull

Des blocs de glace se détachent de la surface.

Glacier Sólheimajökull

Le paysage est tout simplement magnifique, presque magique. Nous sommes émerveillés malgré nos pieds encore bien mouillés qui nous donnent une sensation d’inconfort.

Le soleil se couche derrière l’horizon lorsque nous rejoignons le bus.

Seljalandsfoss

Notre dernier arrêt de la journée se fait à la cascade de Seljalandsfoss. L’accès par les escaliers à gauche est très glissant.

cascade de Seljalandsfoss

Cette cascade se situe non loin de celle de Skógafoss que nous avons vu en début de journée.

Elle a comme particularité qu’il est possible de passer derrière la cascade. Nous n’avons pas pu le faire étant donné le sol glissant et le peu de temps sur le lieu.

seljalandsfoss waterfall

Nous retournons au bus en observant le coucher su soleil.

couché de soleil à seljalandsfoss
seljalandsfoss waterfall night

Cette journée a été riche en visites. Nous avons vu des paysages magnifiques et on se dit qu’on est très chanceux d’être ici. On a hâte d’aller jusqu’à la lagune glaciaire du jokulsarlon.

Plus d'articles
islande
Une journée sur l’île de Symi