De la Norvège à la Russie, les mille facettes de la Laponie

Partager la publication « De la Norvège à la Russie, les mille facettes de la Laponie » FacebookGoogle+PinterestTwitterEmailMarque-page Découvrir la Laponie Contrairement à ce que beaucoup pensent, la Laponie n’est pas un pays mais une région qui s’étale sur plusieurs pays au nord de la Scandinavie : La Norvège, la Finlande, la Suède, et la presqu’île russe de Kola

Laponie-Finlande zast -

22

Déc

De la Norvège à la Russie, les mille facettes de la Laponie

Découvrir la Laponie

Contrairement à ce que beaucoup pensent, la Laponie n’est pas un pays mais une région qui s’étale sur plusieurs pays au nord de la Scandinavie : La Norvège, la Finlande, la Suède, et la presqu’île russe de Kola.

Connue pour ses grandes étendues de forêts, fjords et plaines enneigés (la quasi-totalité de la Laponie se situant au-delà du cercle polaire), c’est un territoire magnifique, pur et préservé. La Laponie est habitée par les Samis, le dernier peuple autochtone d’Europe, et abrite une faune riche avec plus de 40 000 rennes, l’ours brun, le glouton. le lièvre arctique et le renard arctique. Pas étonnant que ce territoire soit donc protégé, avec de nombreux parcs nationaux, une partie inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO (la région du Nord de la Suède), et des espèces protégées, notamment le loup et le lynx. Terre de contrastes, ses températures peuvent varier de -40°C à 27°C : en hiver, le soleil ne se lève pas (on parle de nuit polaire), alors qu’en été, les journées sont interminables et l’on peut admirer le soleil de minuit.

Selon les régions, la Laponie est très différente, autant dans ses paysages, que ses températures ou sa culture. Si vous préparez un voyage en Laponie, il est essentiel de choisir avec soin la région que vous souhaitez découvrir car vous ne pourrez pas tout faire !

 

La Laponie norvégienne : au pays de fjords

 

La Laponie norvégienne, ou Finnmark, est en grande partie composée de fjords. La côte offre des paysages grandioses, vierges et sauvages, et des températures plus agréables que dans l’intérieur des terres, ou le froid peut descendre jusqu’à -40°C en hiver. Perdez-vous dans la toundra, qui revêt mille couleurs de l’orange à l’automne au blanc pur en hiver, et faites la connaissance des Samis et de leurs coutumes.

La ville de Tromsø est incontournable, surtout si vous souhaitez voir des aurores boréales : son ciel dégagé en fait un lieu d’observation idéal. Pour optimiser vos chances d’en voir, prévoyez votre séjour de septembre à mars. C’est également une ville moderne et animée où vous pourrez découvrir la gastronomie locale ou visiter des musées comme le Musée d’Art de la Norvège du Nord. Située sur la côte en plein dans le courant du Gulf Stream, elle offre un climat plutôt doux pour une ville située à 350 km du cercle polaire… Surnommée la « Porte d’entrée de l’Arctique », Tromsø est un excellent point de départ pour une expédition dans la Grand Nord ou dans les îles voisines. Son aéroport est le plus grand de la Norvège, vous trouverez donc facilement des vols.

Autre incontournable de la Laponie norvégienne : les Îles Lofoten ! Les photographes apprécieront leurs spots idéaux pour photographier les aurores boréales tandis que les amoureux des grands espaces seront charmés par leurs paysages variés. En été, il peut être agréable de faire des randonnées dans ces étendues vierges et inexploitées.

A voir également : Alta et son site d’art rupestre inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO ; le Cap Nord (Nordkapp), l’endroit le plus septentrional d’Europe, réputé pour y admirer le soleil de minuit ; Kirkenes, la dernière ville avant la frontière russe, petite ville minière connue pour ses températures glaciales en hiver mais aussi pour les nombreuses activités qu’elle offre, comme la pêche au crabe royal (spécialité du coin) ou les balades en chien de traîneau ; ou encore Karasjok, à la frontière finlandaise, où vous pourrez vous plonger dans la culture samie et visiter le Parlement sami norvégien (le Sámediggi) ou le Sápmi Park.

Pour bien profiter de la Laponie norvégienne, le mieux est d’organiser un road trip : au départ d’Alta (pour un road trip dans le Grand Nord), de Narvik (pour visiter les Îles Lofoten) ou de Tromsø, dont les aéroports sont bien reliés depuis la France.

La Laponie suédoise : se ressourcer dans le calme des forêts

 

Moins visitée que la Laponie norvégienne, le région de la Laponie suédoise est pourtant un endroit exceptionnel, calme et tranquille, où les vastes forêts enneigées semblent tout droit sorties d’un conte de fée et les grands espaces offrent une multitude d’activités (snowboard, pêche sous la glace, balades en chien de traineau, motoneige…).

L’incontournable de la région est bien sûr Kiruna, dont l’aéroport est bien relié au reste de l’Europe et les billets souvent moins cher que pour la Laponie norvégienne. Entre juin et juillet, le soleil ne se couche pas : c’est le moment idéal pour s’essayer à la pêche au saumon sous le soleil de minuit. A visiter absolument : l’ICEHOTEL et ses magnifiques sculptures de glace, situé à 20 minutes de voiture du centre-ville (et si vous avez le budget, passez-y une nuit !), le Parlement sami suédois, et Kiruna Kyrka, magnifique église en bois.

Ne manquez pas non plus la ville d’Abisko, connue pour ses parcs nationaux mais aussi et surtout pour son observatoire (Aurora Sky Station) d’où vous pourrez voir de magnifiques aurores boréales (ou le soleil de minuit si vous y êtes en été).

 

La Laponie finlandaise : au pays du Père Noël

 

La Laponie finlandaise est certainement la région la plus touristique de Laponie. Entre le village du Père Noël et les campagnes de communication de la compagnie aérienne Finnair, qui relie la région directement depuis Paris, ce n’est pas étonnant ! Mis à part le village du Père Noël dont nous avons déjà parlé, la Laponie finlandaise offre de nombreuses options pour un séjour dépaysant et extraordinaire, avec des paysages assez similaires à ceux de la Laponie suédoise (forêts enneigées et grands espaces).

 

Outre Rovaniemi, la ville officielle du Père Noël et par conséquent très touristique, vous pouvez aussi visiter Kuusamo, ville frontalière avec la Russie caractérisée par son paysage de taïga, et le parc national d’Oulanka dont une partie se situe sur la commune. Non loin se trouve aussi la station de sports d’hiver Ruka, idéale pour un séjour en famille et pour ceux qui ne veulent pas louer de voiture. Cette station de ski est moins populaire et donc plus tranquille que celle de Levi, dans la commune de Kittilä, la plus grande station de Finlande. Levi est cependant un bon choix pour les passionnés de sports d’hiver en tout genre, avec des activités variées du snowboard au spa en passant par la visite de fermes de rennes, et du fait de sa proximité avec l’aéroport de Kittilä facilement accessible depuis la France en vol direct.

Le nord de la Laponie finlandaise est évidemment réputé pour ses aurores boréales, mais aussi pour le village d’Inalo, situé dans l’immense commune d’Inari (comprenant plus de 8 000 lacs !), à l’extrême-nord. Le Parc national de Pallas-Yllästunturi, le troisième plus grand du pays, vaut le détour, avec ses nombreuses espèces d’oiseaux tels que le lagopède alpin, le bruant des neiges ou le grand tétras. A proximité du parc, vous trouverez de quoi vous loger à Muonio sur la frontière suédoise, ou à Äkäslompolo, un village animé pour la région, situé plus au sud.

Enfin, votre voyage en Laponie finlandaise ne serait pas complet sans une excursion à Kilpisjärvi (dans la municipalité d’Enontekiö), à la frontière entre Finlande, Norvège et Suède. Le coin offre de belles randonnées avec le point culminant de Finlande, l’Halti (1 324 m d’altitude), et un paysage de montagnes qui contraste avec les plaines de taïga et les forêts du reste du pays.

Organiser votre voyage en fonction des saisons

 

En été ou en hiver, les paysages comme les températures changeront du tout au tout. A vous de savoir si vous préférez partir en hiver et admirer les paysages enneigés typiques de la Laponie dans l’imaginaire collectif, ou partir au printemps et découvrir les étendues sauvages sans leur couche de neige. En tous les cas, il faut savoir que la neige persiste de novembre à mai, ce qui est très long!

Pour les amateurs de Grand Froid, l’idéal est de partir de décembre à mars, quand la neige est bien installée, les lacs solidement gelés et toutes les activités hivernales possibles. Entre décembre et janvier, vous pourrez admirer la nuit polaire (peu de lumière mais pas 24h de nuit complète !). C’est également la bonne période pour les aurores boréales, qui deviennent moins fréquente fin mars. Pour pêcher sous les lacs gelés, la meilleure période est mars-avril.

Pour les frileux ou les amateurs de paysages sauvages, privilégiez l’été au printemps : la totalité de la neige ne disparaît qu’en juin dans certains endroits. Les journées d’été sont interminables et le soleil ne se couche pratiquement pas : l’occasion d’admirer le fameux soleil de minuit. Les activités ne manquent pas non plus, entre parties de pêche, balades en bateau dans les îles, barbecues… C’est le bon moment pour tester la vie de chalet en louant une cabane en rondin typique, notamment en Finlande. En résumé, toutes les saisons vous offriront d’innombrables occasions de profiter de la Laponie, de ses étendues sauvages et de son calme !

Post a Comment

A propos de nous

Le site Visite En Famille vous propose des informations sur nos visites, nos voyages, les spectacles, … En effet, notre famille se compose de deux parents et de deux enfants. Fans de photos et de voyages, nous souhaitons ouvrir nos enfants au monde en leur faisant découvrir toutes ses merveilles, c’est pourquoi grâce à notre appareil photo, nous capturons ces moments.

Recherche

©2016-2019 VisiteEnFamille

Partagez nos informations sur