La pointe du Hoc, un site du débarquement fortement accidenté

Direction Cricqueville-en-Bessin, pour nous rendre à la pointe du Hoc qui fût le théâtre d’une terrible
bataille lors du débarquement du 6 juin 1944.

Si on se demande quelle visite peut on faire en Normandie, le pointe du Hoc fait partie indéniablement des visites incontournables. C’est encore plus vrai lorsque le soleil est au rendez-vous.

La pointe du Hoc est une petite avancée, un cap de la côte normande situé entre les plages de Utah
Beach à l’Ouest et d’Omaha Beach à l’Est.

Le site est magnifique et très visité. Il est gratuit et de grands parkings sont à disposition.

Les allemands ont redoutablement tenu cette position et ont fortifié la pointe avec le WN75.

Dès que l’on arrive sur le site, on ne peut qu’être impressionné par les nombreux cratères. Il y a des trous
partout sur le site, plus ou moins grands.

Cratère d'obus
Cratère d’obus

Le sol ressemble à un gruyère ce qui nous fait penser que la bataille ici a dû être terrible. Le temps n’a pas effacé les stigmates de la guerre qui a fait rage ici.

De là, la vue est magnifique. Cette pointe se compose d’une falaise de 25 ou 30 mètres de haut
surplombant une plage de galets.

De nombreux bunkers avec casemates pour canons ont été installées.

casemate

La prise par les alliés de cette pointe du Hoc était essentielle pour la réussite du débarquement car
les avions de reconnaissance avait découvert de nombreuses artilleries lourdes allemandes qui
menaçaient les deux plages avoisinantes prévues pour le Débarquement (Utah et Omaha beach).

Visite d'un Bunker Pointe du hoc
Descente dans un bunker

On visite l’intérieur des bunkers pour appréhender les conditions de vie rudes des soldats allemands. Les soldats avaient organisé leur vie dans ces bunkers.

La mission des soldats du 2 ème bataillon de rangers américains étaient donc d’atteindre cette pointe pour mettre hors service les bunkers allemands le plus rapidement possible.
Ils escaladèrent les hautes falaises mais ils subirent de lourdes pertes, à en croire les cratères d’obus
encore bien visibles.

La nature et la végétation poussent et tentent de reprendre leurs droits mais le terrain a été beaucoup trop accidenté qu’il en gardera les stigmates à tout jamais.

Les bunkers sont bien conservés sur ce site.
La beauté du paysage sous un soleil radieux contraste avec les évènements sanglants qui s’y sont
déroulés.

Monument pointe du hoc
Monument de la Pointe du Hoc
Monument commémoratif du sacrifice des troupes américaines
Monument commémoratif du sacrifice des troupes américaines
Plaque commémorative
Plaque commémorative
Visite d'un bunker
Visite d’un bunker

Sur le chemin du retour nous nous arrêtons pour lire de petites biographies de quelques-uns des
héros de la pointe du Hoc.

Sur les 225 rangers qui ont escaladé la falaise de la pointe du Hoc, seuls 90 ont pu continuer à se battre au matin du 7 juin 1944.

L’opération fût une hécatombe.

Nous repartons de ce site magnifique avec un pincement au cœur lorsqu’on pense à tous ceux qui ont combattu ici et qui y ont perdu la vie pour nous redonner notre liberté.

Plus d'articles
Les Vikings puy du fou
Le Puy du Fou ouvrira ses portes le 11 juin 2020